GENOUD Antoine Eugène dit abbé de Genoude
9 février 1792 à Montélimar - 19 avril 1849 à Hyères
Société(s)

Biographie :
journaliste et essayiste français.
Fut aide de camp du prince de Polignac puis fut, avec Chateaubriand, l'un des fondateurs du journal Le Conservateur (1818)..
En 1821, il devint le propriétaire du journal L'Étoile, qui soutint la politique de Villèle. Son programme politique reposait sur l'hérédité royale alliée au suffrage universel.
Devenu veuf en 1835, Genoud embrassa l'état ecclésiastique et se fit appeler l’abbé de Genoude. Élu député par le 2e collège électoral de la Haute-Garonne le 1er août 18465, il prit place à droite mais se trouva très isolé au sein de la Chambre. Le
Publications du savant :
Réflexions sur quelques questions politiques, 1814
Considérations sur les Grecs et les Turcs, 1821
La Vie de Jésus-Christ et des Apôtres, tirée des saints Évangiles, , 1836
Défense du christianisme par les Pères, 1842
Histoire d'une âme, 1844
Genoud a dirigé la publication intitulée Bibliothèque chrétienne du XIXe siècle dans laquelle il a publié sa traduction des Pères de l'Église des trois premiers siècles.
Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 14/12/2010 - Dernière mise à jour le 14/12/2010