BORDES Charles
9 septembre 1711 à Lyon (Rhône) - 15 février 1781
Société(s)

Biographie :
Après des études chez les Jésuites à Lyon, il vint à Paris où il fréquenta Mably, Condillac. Il retourna à Lyon vers 1740, avec une réputation de poète léger, d'esprit cultivé, Il écrivit des poèmes galants, des textes légers, une tragédie Blanche de Bourbon, mais surtout de nombreux mémoires et ouvrages sur des sujets littéraires, philosophiques et de morale sociale, sur la religion, la langue ou l'éducation.
Il fut particulièrement connu par la controverse qu'il engagea avec Jean-Jacques Rousseau sur la place et l'importance des sciences et des arts. Il fut lié à Voltaire, dont il était proche sur le plan des idées, et qu'il reçut à l'Académie de Lyon en 1754.

Sources biographiques :
Un Contradicteur de J.-J. Rousseau : le Lyonnais Charles Bordes, par André Ruplinger. Revue d'Histoire de Lyon, 1914,
Publications du savant :
Discours sur les avantages des sciences et des arts prononcé dans l'assemblée publique de l'Académie des sciences et belles-lettres de Lyon, le 22 juin 1751. Avec la Réponse de Jean-J. Rousseau, citoyen de Genève(1752)
Parapilla, poëme en cinq chants, traduit de l'italien (1776).
La Papesse Jeanne, poëme en dix chants (1778)
Éloge historique de milord Contenant (1783)
Prédiction tirée d'un vieux manuscrit sur La nouvelle Héloïse, roman de J. J. Rousseau (v. 1761)
Tableau philosophique, du genre humain depuis l'origine du monde, jusqu'à Constantin, traduit de l'anglois (1767).

Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 21/09/2008 - Dernière mise à jour le 23/10/2009