LE MASSON LE GOLFT Marie
25 octobre 1749 à Le Havre (Seine-Maritime) - 3 janvier 1826 à Rouen (Seine-Maritime)
Société(s)

Biographie :
Femme de lettres, naturaliste et dessinatrice française.
Elle seconda son oncle, le naturaliste Jacques-François Dicquemare, dans ses travaux scientifiques.
Elle se prononce avec l'abbé Dicquemare pour l'égalité de tous les hommes, et fustige l'esclavage avec un certain courage, dans une ville de colons et d'armateurs.
Dicquemare lui avait confié le soin, par testament, de faire imprimer le recueil de ses études. elle ne put arriver à bout faute de moyens financiers.
Marie Le Masson Le Golft légua à la ville de Rouen sa bibliothèque dans laquelle était comprise la collection de dessins, gravures et planches en cuivre.
Membre de plusieurs sociétés savantes de France ainsi que de l’Académie royale d’Éducation de Madrid, du cercle des Philadelphes du Cap français, de la Société royale de Bilbao, etc.
Sources biographiques :
Édouard Frère, Manuel du bibliographe normand,1858
Noémi-Noire Oursel, Une Havraise oubliée, Marie Le Masson Le Golft 1908
Publications du savant :
Entretien sur Le Havre, 1781
Esquisse d’un tableau général du genre humain,, 1788
Le Havre au jour le jour de 1778 à 1790, Éd. Philippe Manneville, Rouen, Société de l'histoire de Normandie, 1999
Lettres relatives à l’éducation, 1788
Balance de la Nature, 1784
Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 22/10/2008 - Dernière mise à jour le 23/10/2009