BELIME Emile
28 juillet 1883 à Villeurbanne (Rhône) - juillet 1969
Société(s)
membre correspondant de la 3e section de l’Académie des sciences coloniales en 1929.

Biographie :
Ingénieur des Travaux publics de l'État français. Haut-commissaire au Niger

Sa carrière le mène successivement aux Indes de 1907 à 1910, au Maroc juqu'en 1912, puis de nouveau aux Indes de 1912 à 1916. Il commence dès le Maroc à s’intéresser aux problèmes de l’hydraulique agricole. Après avoir été mobilisé de 1917 à 1918 (Croix de guerre), il est affecté en 1919 en Afrique-Occidentale française et chargé d’une mission d’études hydrauliques dans la vallée du Niger, jusqu’en 1932.
Peu à peu, sous son impulsion naissent une série d’aménagements, modestes au départ (Niéniébalé, Sotuba), puis de plus en plus importants, centrés sur Markala à la naissance du delta central du fleuve et destinés à revivifier celui-ci par l’établissement d’un vaste réseau d’irrigation en vue de la culture du riz et surtout du coton. Sa persévérance aboutit en 1932 à la création de l’Office du Niger qu’il dirige jusqu’en 1944.
En 1951, il fonde le Comité du Sahara français et en devient Président.

Sa retraite est consacrée à des problèmes moraux et politiques où l’Afrique est constamment présente tandis qu’elle lui apporte sans cesse le témoignage de la gratitude des populations du Mali.
Il est élevé à titre posthume au grade de commandeur de l’Ordre national du Mali.

Émile Bélime est membre correspondant de la 3e section de l’Académie des sciences coloniales le 04/04/1929.
Sources biographiques :
Académie des sciences d'outre-mer
Rédacteur(s) de la notice : Martine François, Bruno Delmas
Fiche créée le 22/02/2011 - Dernière mise à jour le 05/06/2016