PORTALIS Joseph Marie
19 février 1778 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) - 5 août 1858 à Paris (Passy) ()
Société(s)

Biographie :
Magistrat, diplomate et homme politique français. Maître des requêtes en service ordinaire au conseil d'État le 14 juin 1806En 1807, et fut nommé successivement conseiller d'État, rattaché à la commission des pétitions et à la commission du contentieux en 1807 puis à la section de l'Intérieur le 4 janvier 1808, membre du conseil du sceau des titres le 12 mars de la même année, et directeur général de la librairie le 12 février 1810.

Destitué de tous ses emplois et exilé à 40 lieues de Paris, le 5 janvier 1811, Portalis s'occupa de travaux philosophiques et littéraires. Louis XVIII le créa conseiller d'État en service extraordinaire. Nommé à la Chambre des pairs3, et (21 février 1820) au poste de sous-secrétaire d'État au ministère de la Justice le 21 février 1820.Promu garde des sceaux le 4 janvier 1828, lors de la constitution du cabinet Martignac, il attacha son nom à plusieurs mesures importantes, par exemple à celle qui abrogeait la censure et à celle qui réprimait les fraudes électorales. Sous la Monarchie de Juilla, continua de prendre une part active aux travaux de la Chambre des pairs, .Après le Coup d'État du 2 décembre 1851, Louis-Napoléon Bonaparte le nomma sénateur (26 janvier 1852).
Sources biographiques :
Germain Sarrut, Biographie Des Hommes Du Jour, 1835
Joseph Marie Portalis » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889
Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 19/07/2011 - Dernière mise à jour le 19/07/2011