PIPERAUD Jean Baptiste
3 octobre 1835 à Belabre () - 8 février 1907 à Paris
Société(s)

Biographie :
Enseignant, homme politique.
Enseignant au lycée de Dijon, Piperaud dut abandonner son poste en 1859 pour avoir refusé de signer une adresse à l’Empereur à l’occasion de la paix de Villafranca.
Il fonda alors un établissement libre à Châlons-sur-Marne mais l’Empire lui interdit d’enseigner en 1863. Le conseil supérieur de l’Instruction publique annula cette décision et Piperaud vint exercer à Paris.
Il a été conseiller municipal du 4e arrondissement de Paris (quartier Saint-Gervais) de 1884 à 1907.
Sources biographiques :
Jules Lermina Dictionnaire universel illustré de la France contemporaine, Paris, Boulanger, 1885
Jean Maitron (dir.), Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français. 1871 – 1939, Paris, Les Éditions Ouvrières, 1973-1993
Dépouillement :
Ruth Fiori, dépouillement du bulletin de la Société des Amis des monuments parisiens en vue d'une thèse d'histoire de l'art (Université de Paris I, 2009)
Publications du savant :
« A MM. les membres du Conseil départemental de la Seine. Mémoire pour demander l'autorisation d'ouvrir une école secondaire », Paris, Barousse, 1874
« Conférence relative à l'instruction gratuite et obligatoire
faite par M. Piperaud, à Belâbre le 14 septembre 1879 », Paris, Balitout, Questroy et Cie, 1879
Rédacteur(s) de la notice : Ruth Fiori
Fiche créée le 12/08/2011 - Dernière mise à jour le 14/08/2011