HUOT Charles Edouard
1855 à Québec () - 1930 à Québec ()
Société(s)

Biographie :
Peintre canadien, actif en France de 1874 à 1885 environ.
Après s’être installé à Paris (1874) et inscrit dans l’atelier de Cabanel (1877), il débute au Salon de 1878 et se fait remarquer avec Le Bon Samaritain, acheté par le gouvernement français. Il reste ensuite en Europe tout en faisant de fréquents voyages à Québec. A Paris, il demeure au 171, rue du Faubourg-Saint-Martin en 1887.
A Québec, il obtient en 1887 la commande de la décoration de l’église Saint-Sauveur à Québec et reçoit par la suite d’autres commandes officielles. Il obtient notamment un grand succès avec Le débat sur les langues (1910-1913), un de ses deux grands tableaux historiques réalisés pour le Palais législatif (l’Hôtel du Parlement) de Québec
Il illustre également des ouvrages littéraires, parmi lesquels L'art d'être grand-père de Victor Hugo.
Il rentre définitivement au Québec en 1898.
Sources biographiques :
Notice biographique sur le site de la ville de Québec, répertoire des toponymes ("avenue Charles Huot") : http://www4.ville.quebec.qc.ca/toponymie_repertoire/rues/charles_huot.html
Robert Derome, « Charles Huot et la peinture d'histoire au Palais législatif de Québec (1883-1930) », Bulletin du Musée des beaux-arts du Canada, n° 27, 1976, p. 2-44 (en ligne)
Rédacteur(s) de la notice : Ruth Fiori
Fiche créée le 21/09/2011 - Dernière mise à jour le 12/01/2012