MONTALIVET Camille Bachasson, comte de
25 avril 1801 à Valence (Drôme) - 4 janvier 1880, à Paris
Société(s)
membre, président 1834

Biographie :
homme d'État français et pair de France.
Ingénieur, il étudia à l’École polytechnique puis à l’École des ponts et chaussées
Adversaire, en 1829, du ministère Polignac, il fut l'un des premiers à se rallier à la monarchie de Juillet pendant les révolution de 1830. il fut nommé au ministère de l'Intérieur dans le gouvernement de Jacques Laffitte, succédant à Guizot.
Puis Montalivet prit le portefeuille de l'Instruction publique et des Cultes. Il y marqua surtout son passage par des mesures en faveur de l'instruction primaire.
En mourant, Casimir Perier désigna Montalivet comme son successeur au ministère de l'Intérieur, qu'il retrouva le 27 avril 1832.Rappelé pour la troisième fois au ministère de l'Intérieur, du 22 février au 6 septembre 1836, il le quitta de nouveau pour céder sa place à Guizot ; il y rentra le 15 avril 1837 comme président du cabinet reconstitué.
attacha son nom à la création du musée de Versailles, à l'agrandissement du musée du Louvre, aux restaurations des châteaux de Fontainebleau, de Pau et de Saint-Cloud. À la chute de l'Empire (1870), il se rapprocha sensiblement de l'opinion républicaine.
Il devint en 1843 grand-croix de la Légion d'honneur..
À Valence (Drôme), l'allée Camille de Montalivet et une statue élevée en 1900 lui rendent hommage.
Publications du savant :
Lettre d’un jeune pair de France aux français de son âge., 1827
Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 25/10/2011 - Dernière mise à jour le 25/10/2011