CERFBERR Max Théodore
9 décembre 1792 à Nancy (Meurthe-et-Moselle) - 15 janvier 1876
Société(s)

Biographie :
militaire et homme politique.

Agriculteur à Oberwiller, près Sarrebourg (Meurthe). Fait officier par Napoléon, il finit colonel et secrétaire d'Etat-Major; le général Schneider, nommé ministre de la guerre, le prend comme directeur de cabinet en 1839.
député de 1842 à 1848 (Bas-Rhin), soutient le gouvernement et Guizot. La révolution de 1848 le ramène à la vie privée.
Président du Consistoire central israelite de france (1846-1871). Administrateur du théâtre du gymnase à Paris.
Sources biographiques :
Freddy Raphaël et Robert Weyl, « Max Théodore Cerfberr », Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 6, p. 479?
Publications du savant :
Discours prononcé dans le temple, par M. Cerfberr, président du consistoire central des israélites, à l'occasion de l'installation de M. le grand rabbin, le lundi 30 novembre 1846.
De la nécessité de constituer le corps des officiers de santé dans l'armée et pour l'armée, 1848.
Du Vote de l'armée,, 1850.
Société de protection des apprentis et des enfants employés dans les manufactures, reconnue comme établissement d'utilité publique. (Décret du 4 Juillet 1868). Notice sur la condition des apprentis et des enfants dans les campagnes de l'Est, 1869.
Ressources en ligne
Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 19/02/2012 - Dernière mise à jour le 04/02/2014