BOURRIÈRES Georges
1806 - 11 septembre 1867
Société(s)

Biographie :
Architecte.
Elève de Constantin.
En 1830, il remplaçait son père comme architecte de la Ville d’Agen. Par la suite, il devint architecte en chef du département du Lot-et-Garonne (nommé en 1832), architecte des édifices diocésains d’Agen (1854), architecte en chef du chemin de fer du Midi. Parmi ses principales réalisations, on peut citer à Agen l’abattoir, l’achèvement du séminaire, la restauration du théâtre, de la cathédrale, du palais épiscopal et de la maison centrale d’Eysses, dans le Lot-et-Garonne un hôpital à Villeneuve-sur-Lot, une prison, des casernes de gendarmerie, des églises, hôtels, châteaux et maisons particulières, ainsi que quatorze gares pour la Compagnie des chemins de fer du Midi.
Sources biographiques :
Académie d’architecture, dépouillement du bulletin de la Société centrale des architectes.
Charles Bauchal, Nouveau dictionnaire biographique et critique des architectes français, Paris, Librairie générale de l’architecture et des travaux publics, 1887
Jean-Michel Leniaud, “Répertoire des architectes diocésains du XIXe siècle”, 2003, éditions en ligne de l’Ecole des chartes
Rédacteur(s) de la notice : Ruth Fiori
Fiche créée le 30/03/2012 - Dernière mise à jour le 31/03/2012