CLAMADIEU Jean-Augustin
6 août 1851 à Marcillac-la-Croisille (Corrèze) - 24 avril 1915 à Marcillac-la-Croisille (Corrèze)
Société(s)

Biographie :
Fils de cultivateur, il fut ordonné en 1876. Professeur à Brive et Ussel de 1873 à 1875, il sortit du diocèse. De retour, il fut vicaire à Goulles (1876), Saint-Clément (1877), Treignac (1879). Sort à nouveau, revient comme curé de Lascaux en 1899. Devient aumônier des prisons de la Seine en 1900. Revenu à Marcillac, se présente aux élections de 1910 avec l'étiquette: " candidat féministe, protestataire contre les 15000, contre un ensemble de législations peu républicaines" et n'obtint que 41 voix sur 12404. Docteur en théologie, droit canonique et licencié ès lettres, Républicain militant, en accord avec Mgr Dénechau, il quitte son poste pour Paris et vit de répétitions et dirige deux publications: "le lycéen" et " l'Instruction publique. Est mêlé à l'affaire des pamphlets contre Mgr Denéchau en 1901.
Sources biographiques :
Jean-Paul Dequesnoy, Dictionnaire biographique du clergé corrézien, 2011, p. 92.
Publications du savant :
Précis de philosophie, 1885.
La question de la philosophie, 1892.
Martyrologe et socialisme providentiel, 1897.
Jules Simon, 1896.
Renan et l'abbé Cagnant, 1886.
Revenants socialistes aux urnes électorales, 1906.
Rédacteur(s) de la notice : Nicole Lemaitre
Fiche créée le 24/04/2012 - Dernière mise à jour le 12/10/2012