VIDAU Frédien ou Frediano, Jean Antoine Frédien
1754 ou 1749 à Bastia (Corse) - 13 mars 1831 à Bastia (Corse)
Société(s)
membre résidant, vice-président, 1818, président 1820.

Biographie :
juriste.

Il fit ses études de droit à Pise. vocat en 1779. Procureur du Roi en 1782, subdélégué de l’intendant de Corse, en 1782. Juge royal à Sartène. En août 1789 pour échapper à l'émeute se réfugie à Bastia où il devient le relais du député contre-révolutionnaire Mathieu Buttafoco. Les 1er, 2 et 3 juin il organise le soulèvement contre la Constitution civile du clergé et doit émigrer à la fin du même mois. En Juin 1794, il participe, en tant que député de la communauté de Bastia, à la Cunsulta Generale di Corte, qui approuve l’action de Pasquale Paoli et donne naissance au Royaume Anglo-corse à la chute duquel il s’exile en Toscane. Rallié à l'Empire il devient Conseiller d’Etat d'Elisa Baciocchi, grande duchesse de Toscane. Au printemps 1814 il organise la sécession bastiaise en faisant appel aux Anglais. Maire de Bastia de 1821 à 1826.
Chevalier de l'Ordre Royal de la Légion d'Honneur en 1821.
Sources biographiques :
Ange Rovere,"Frediano Vidau, itinéraire d' un contre-révolutionnaire" dans "La chaîne et la trame" éditions Albiana, Ajaccio, 2005.
Papiers du savant :
Archives Famille de Mari, Bastia.
Rédacteur(s) de la notice : Ange Rovere, Martine François
Fiche créée le 23/07/2012 - Dernière mise à jour le 08/07/2014