VAUCANSON Jacques de
24 février 1709 à Grenoble (Isère) - 21 novembre 1782 à Paris
Société(s)
Membre, 1758-1782

Biographie :
Ingénieur.

Inventeur et mécanicien. Élève au Collège de Juilly de 1717 à 1722, il suit à Paris, de 1728 à 1731, des études de mécanique, physique, anatomie et musique. À partir de 1733 ou 1735 et jusqu’en 1737 ou 1738, il construit son premier automate, le flûteur automate ; il construit ensuite son automate le plus sophistiqué : un canard digérateur, exposé en 1744 au Palais-Royal. Il devient inspecteur général des manufactures de soie en 1741. Entre autres, de 1745 à 1755, il perfectionne les métiers à tisser de Basile Bouchon et de Jean-Baptiste Falcon, en les automatisant par hydraulique et en les commandant par des cylindres analogues à ceux de ses automates. Il légua ses machines au roi, ce sera la base des collections du Conservatoire des arts et métiers. Il fut membre de l'Académie royale des sciences (1758).
Sources biographiques :
- A. Doyon et L. Liaigre, Jacques Vaucanson, mécanicien de génie, 1996.
-
- L.-F.- Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne académie des sciences, Paris, Didier, 1864, p. 176.

Rédacteur(s) de la notice : Martine François, Marjorie Jung
Fiche créée le 27/10/2012 - Dernière mise à jour le 29/09/2013