LECOURBE Georges Claude
article de Maurice Perrod.
11 mars 1858 à Dijon (Côte-d'Or) - 28 juin 1915 à Dijon (Côte-d'Or)
Société(s)
membre correspondant admis en 1909 et jusqu'à sa mort

Signature :
Archives nationales, LH/1538/50 (base de données Léonore)
Biographie :
lieutenant-colonel.

Bien qu'il habite Châlon-sur-Saône, le vicomte Lecourbe est fidèle à la mémoire de son arrière grand-oncle, le général Lecourbe, comte du Premier Empire et jurassien, dont la Société a mis au concours l’éloge en 1836 et dont son père a relevé le titre en 1864. D'où son adhésion à la Société d'émulation du Jura, où il n'a rien publié. Mais il préparait au moment de sa mort une étude sur les campagnes militaires de son arrière grand-oncle.
Engagé volontaire en 1878, officier de carrière, il fait valoir ses droits à la retraite en 1908 et se retire à Aubigny-le-rouge (Saône-et-Loire)il reprend du service à la mobilisation en 1914 comme lieutenant-colonel du 53e territorial. Il décède des suites d'une maladie contractée à l'armée.
A Chalon-sur-Saône, il était président de la Croix Rouge (Société de secours aux blessés militaires).
Chevalier de la légion d'honneur (1902).
Le titre de vicomte est de simple courtoisie.
Sources biographiques :
abbé Maurice PERROD, "Notices nécrologiques. Georges Lecourbe", Mémoires de la Société d'émulation du Jura, 1916, p. 177-178.
Archives nationales, LH/1538/50 (base de données Léonore)
Publications du savant :
Pas de publication connue.
Rédacteur(s) de la notice : Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 18/02/2013 - Dernière mise à jour le 21/05/2014