TROUILLOT Georges Marie Denis Gabriel
7 mai 1851 à Champagnole (Jura) - 20 novembre 1916 à Paris
Société(s)
membre résidant dans le département

Biographie :
avocat puis magistrat.

Neveu du magistrat Horace Trouillot (cf. fiche à ce nom), il est la grande figure du radicalisme jurassien. Conseiller municipal de Lons-le-Saunier (1878-1884), directeur politique du journal L'Union républicaine du Jura, conseiller général du canton de Beaufort (1895-1916) et président du Conseil général du département du Jura, il devient député du Jura(1889-1906), sénateur (1906-1916). Vice-président de la Chambre des députés en 1898, il est rapporteur de la loi sur les congrégations (juillet 1901) et ministre du Commerce et des Postes (1902-1905) puis ministre des Colonies (1909-1910).
A Lons-le-Saunier, il réside place de la paix.
Cet anticlérical eut des obsèques civiles à Lons-le-Saunier le 25 novembre avant d'être inhumé au cimetière de Plainoiseau (Jura) où il était propriétaire.
Sa famille est tout entière membre de la Société d'émulation du Jura, avec son oncle Horace, sa femme née Enjourand et ses deux petites-filles, qui sont parmi les premières femmes membres de la Société (voir les fiches à ces noms).
Sources biographiques :
Max ROCHE et Michel VERNUS, Dictionnaire biographique du département du Jura, Lons-le-Saunier, Éd. Arts et littérature, 1996, 522 p.Cf. p. 501-502.
Rédacteur(s) de la notice : Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 18/02/2013 - Dernière mise à jour le 10/10/2016