TARDY Mathurin Gaspard
8 août 1756 à Rochefort (Charente-Maritime) - 26 octobre 1811 à Rochefort (Charente-Maritime)
Société(s)
Membre de la société dès sa création en janvier 1806 ; élu président de la classe de sciences naturelles et économiques le 25 mars 1806, président de la classe des sciences et arts le 29 mars 1808, il démissionne le 27 juin 1809

Biographie :
médecin de la marine.

Fils de Mathurin Gabriel Tardy, chirurgien-major de la marine au port de Rochefort, et de Marie Anne Milliau.
Après des études de médecine à Paris, il soutient sa thèse à Montpellier en 1784. Affecté au port de Rochefort, il en devient Premier médecin de la marine le 6 octobre 1796, fonctions qu'il occupe jusqu'à sa mort.
Il avait épousé Mlle Prouteau.
A la société de littérature, sciences et arts de Rochefort, il donne les communications suivantes :
4 mars 1807 : Analyse du mémoire de M. Gaillard, professeur de médecine à Poitiers sur les causes qui ont modifié la constitution physique et médicale chez les peuples anciens et modernes.
13 décembre 1808 : Observation sur l'expulsion spontanée d'un calcul urinaire du poids de 6 onces par les parties génitales d'une femme.
En décembre 1808, il participe à une commission chargée d'observer les maladies apparues à Rochefort durant chaque mois.
19 janvier 1809 : Observations sur un fébrifuge nommé quinquina français essayé à l'hôpital de la marine.
Sources biographiques :
Etat civil,
Archives de la Société de littérature, sciences et arts de Rochefort.
FARDET (Michel), Médecins et pharmaciens de la marine à Rochefort au XIXe siècle, Editions Pharmathèmes, 2005.
Publications du savant :
De abusu amputationis membrorum, J. F. Picot, 1784, 76 p.
Rédacteur(s) de la notice : Jean-Pierre Dinand
Fiche créée le 04/03/2013 - Dernière mise à jour le 05/03/2013