LABORDERE Jean Ethelbert Alfred
1er janvier 1834 à Beauvais (Oise) - 9 octobre 1902 à Plainoiseau (Jura)
Société(s)
membre résidant au chef-lieu à la date de 1891

Signature :
Base LEONORE
Biographie :
avocat.

Fils du président du tribunal d'Amiens, député de la Somme en 1848 puis avocat à la Cour de cassation, Alfred Labordère prend la suite de son père en cette Cour et au Conseil d'Etat en 1862. Nommé préfet de Haute-Loire en 1876, il est révoqué après le 16 mai 1877 mais est nommé à nouveau dans le Cher puis les Côtes-du-Nord (1877-1880).
Il s'installe dans le Jura à la suite de son mariage avec l'héritière du procureur général Colin. Président du comice agricole d'Arinthod (Jura), conseiller général de ce même canton, ce républicain modéré est battu par les républicains radicaux aux sénatoriales (1888) puis aux législatives (1889).
Chevalier de la Légion d'honneur (1878)
Sources biographiques :
Max ROCHE et Michel VERNUS, Dictionnaire biographique du département du Jura, Lons-le-Saunier, Ed. Art et littérature, 1996, p. 295-296.
Publications du savant :
Nombreux mémoires pour la Cour de Cassation.
Notes sur les pensées de l'empereur Marc-Aurèle sur le stoïcisme au second siècle de l'ère chrétienne et sur son influence depuis l'avènement du christianisme, Lons-le-Saunier, Declume, 1903, 146 p.
Papiers du savant :
Lieu(x) de conservation des manuscrits : Archives départementales du Jura, Fonds Labordère
Rédacteur(s) de la notice : Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 30/03/2013 - Dernière mise à jour le 01/04/2013