RATTIER de SUSVALON Paul Ernest de
1828
Société(s)
membre correspondant de 1865 à 1891 au moins

Biographie :
homme de lettres.

Ce polygraphe fait varier l'orthographe de son nom au fil de ses publications : tantôt il affiche la particule, tantôt il l'omet, et signe autant Rattier que Ratier. Bordelais, il s'intéresse à la question de la décentralisation, semble-t'il. Poète, il sollicite en vain l'appui de Théophile Gautier en juillet 1865 (lettre 3418, p. 83, de la Correspondance générale de T. Gautier publiée aux éd. Droz ). Il habite alors 10, rue de la paix à Bordeaux.
Publications du savant :
M. de La Rochejacquelein président de la République. La candidature nationale. La candidature Joinville, Dentu, 1851, 70 p.
Le Ballet des chérubines, Paris, J. Dagneau, 1853, 285 p.
Les Andalouses bordelaises, redowa en prose, Imp Poinsot, 1856, 131 p.
Bordeaux capitale de la France, 1857, 128 p.
Preuve évidente que Bordeaux n'existe pas, 1857, 128 p ; rééd. avec av.-propos de Jean-Marie Planes, Bordeaux, L’horizon chimérique, 1988.
Paris n'existe pas, Paris, impr. de Balarac jeune, 1857, 128 p.
La Santé de l'esprit et du coeur, Paris, E. Dentu, 1860 , 304 p.
Chants prosaïques, Paris, E. Dentu, 1861
Nouveaux chants prosaïques, imp. Bardet, 1864, 308 p.

Ressources en ligne
idRef
Rédacteur(s) de la notice : Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 01/04/2013 - Dernière mise à jour le 03/04/2013