LA GUEPIERE
- 10 février 1744
Société(s)
Membre, 1720-1744

Biographie :
Écuyer, huissier ordinaire de la Chambre du roi, contrôleur général des Bâtiments, inspecteur particulier des Ponts et Chaussées en 1716, académicien en 1720.
Il n’est pas le père de Pierre-Louis Philippe, sieur de La Guêpière, architecte occupé dans le Wurtemberg vers 1760.
De 1702 à 1715, il travaille à l'agrandissement et à l'achèvement du château de Bercy, construit par François Le Vau sur l'actuelle commune de Charenton-le-Pont, pour Charles-Henri Malon, intendant des Finances. En 1712, il effectue des transformations à l’hôtel de la Ferté, rue de Richelieu, à Paris. Il travaille à l'abbaye Sainte-Geneviève (actuel lycée Henri-IV) Contrôleur général des Bâtiments, La Guépière devient contrôleur des Ponts et Chaussées en 1716. Vers 1720, il construit un élégant pavillon dans le Jardin de la Ménagerie du domaine de Sceaux, pour la duchesse du Maine ; la même année, il entre à l'Académie royale d'Architecture. En 1728, il édifie le Pont-du-Roi, dit aussi des Belles Fontaines, à Juvisy-sur-Orge (Essonne). Vers 1730, La Guêpière fut l’architecte du duc de Richelieu en province et à Paris, 21 place des Vosges, où il succéda à Nicolas Dullin.
La plupart de ses travaux furent réalisés par l’entrepreneur Claude Bonneau, à qui les travaux de Juvisy furent adjugés.
Sources biographiques :
Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle , Paris, 1995, Mengès, p. 277.
Publications du savant :
pas de publications connues
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 30/04/2013 - Dernière mise à jour le 19/06/2013