VALON-LA ROCHELAMBERT Apollonie de
1825 à Berlin (Allemagne) - 9 avril 1904 à Saint-Priest (Corrèze)
Société(s)

Biographie :
Fille d'une dame d'honneur de la reine Louise de Prusse et d'un gentilhomme ordinaire de la Chambre du roi Charles X, le marquis de la Rochelambert, elle est est sœur de deux dames d'honneur de l'impératrice Eugénie, Mme de la Poèze et Mme de la Bédoyère. Mariée à Léon de Valon, ancien secrétaire d'ambassade à Vienne, devenu député de la Corrèze en 1842 et fondateur du Jockey club. La comtesse crée à Tulle une fanfare en 1856 "Les enfants de Tulle". Elle est mêlée à la dernière tentative de restauration monarchique du Comte de Chambord en 1873 et habite au château de Saint-Priest de Gimel par Tulle (Corrèze) en 1898. Elle a tenu un salon important à Paris, place Beauvau, recevant sous le Second Empire le monde politique, artistique ou littéraire légitimiste. Elle y accueille les amis de M. Thiers et découvre Pouyer-Quertier, filateur qui finance une filature à Gimel et devient directeur du budget de ce dernier.
Gardienne des traditions littéraires de Saint-Priest où règne la mémoire de l’écrivain Alexis de Valon, elle est l'inspiratrice de poètes en langue limousine comme l’abbé Talin et Joseph Roux, bienfaitrice du Félibrige Limousin, fondatrice de prix aux Jeux de l’Eglantine.
Sources biographiques :
Gustave Clément-Simon, La Comtesse de Valon, Apollonie de La Rochelambert : souvenirs de sa vie, sa famille, ses amis, ses correspondants, 1909.
Rédacteur(s) de la notice : Nicole Lemaitre
Fiche créée le 01/06/2013 - Dernière mise à jour le 27/02/2014