GODOT Pierre François
17 - 17
Société(s)

Biographie :
Architecte et ingénieur.

Pierre François Godot se disait parfois architecte et ingénieur. Il était domicilié rue de Bourbon en 1726, rue des Gravilliers en 1733, rue Saint-Honoré en 1746. Veuf de Marguerite Dubois, il convola le 6 avril 1732 avec Jeanne Néreau, fille mineure d’un procureur au Châtelet. Il devint académicien en 1739.
L’œuvre la plus ancienne que nous connaissions de Godot est la maison 52, rue de l’Arbre-Sec. Elle occupe l’emplacement de deux vieilles maisons qui menaçaient ruine, l’une à l’enseigne des Quatre fils Aymon, l’autre à celle de l’Hermitage. Cette reconstruction faite pour André Aynaud, marchand de vin du roi, a été considérée comme un exemple typique de remembrement urbain.
En 1727, à l'église Saint-Leu-Saint-Gilles, Godot refit la nef en la surhaussant. Godot était l'architecte de l'ordre de la Merci qui recueillait des aumônes destinées aux rachats des voyageurs capturés en mer par les Barbaresques. Il reconstruisit simultanément le monastère de Lyon et celui de Paris, rue du Chaume.
Lors du premier concours pour la place de Louis XV, Godot fut de ceux qui proposèrent d'élargir le carrefour Buci. Il acheva sa carrière comme contrôleur des Bâtiments du roi à Compiègne.
Sources biographiques :
Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.
Publications du savant :
pas de publications connues.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 04/06/2013 - Dernière mise à jour le 20/06/2013