PLUYETTE Hubert
- 1769
Société(s)
Membre, 1757-1769

Biographie :
Architecte.

Il acquit en 1755 l’une des charges de dessinateur des maisons royales. En 1756, comme inspecteur des Bâtiments du roi à Paris, son département comprenait La Muette, Madrid, l’hôtel des Ambassadeurs, celui du Premier Écuyer, l’Ave Maria, le magasin des Marbres, la Pépinière. En 1757, le roi lui concéda un terrain à Versailles, avenue de Saint-Cloud. Il entra à l’Académie l’année suivante. À Versailles, il édifia pour les frères de la Doctrine chrétienne l’école paroissiale de Notre-Dame, 1759. Il réaménagea le Chenil et l’école des pages de la Grande écurie, 1761- 1763. Dans les années suivantes, ayant réparé les conduites d’eau venant de Marly et le réservoir de la butte de Picardie, il édifia plusieurs fontaines : en 1763 celle de la place Saint-Louis qui est signalée comme son œuvre dans les anciens guides de Versailles et toujours debout. Le projet en est conservé aux Archives nationales ; en 1764, il fit la fontaine du Marché neuf au Parc-aux-Cerfs. En 1767, au Grand Commun, Pluyette dessina un confessionnal pour la chapelle et dressa au milieu de la cour une fontaine, avec un obélisque, entourée de quatre réverbères. Il aménagea en duplex, dans la mansarde de la Grande Écurie, un logement pour les chirurgiens de quartier du roi. Bien que malade, Pluyette assura son service jusqu’à sa fin. Ce fut Trouard qui lui succéda.
Sources biographiques :
Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 06/06/2013 - Dernière mise à jour le 21/06/2013