FRIEDLÄNDER Ludwig Heinrich
16 juillet 1824 à Königsberg (Allemagne) - 16 décembre 1909 à Strasbourg (Bas-Rhin)
Société(s)
membre correspondant étranger 1902-1909

Biographie :
Professeur de philologie classique.

– 1841-1845 Études à l'Université de Königsberg. – 1847-1892 Habilité, puis privat-docent (1852), professeur extraordinaire (1856) et professeur ordinaire (1858) de philologie classique à l'Université de Königsberg. – 1853-1854 Voyage d'étude en Italie.
Sources biographiques :
– "Éloge funèbre de L. Friedländer", par M. Bouché-Leclercq, in Comptes-rendus de l’Académie des inscriptions et belles-lettres (CRAI), 1909, p.973
– "Ludwig Friedländer", par O. Hirschfeld, Kleine Schriften, Berlin, 1913, p. 923-925
Publications du savant :
Die Homerische Kritik von Wolf bis Grote, 1853
Über den Kunstsinn der Römer in der Kaiserzeit, 1852
Darstellungen aus der Sittengeschichte Roms in der Zeit von August bis zum Ausgang der Antonine, 3 vol., 1862-1871
Mœurs romaines du règne d'Auguste à la fin des Antonins, 4 vol., 1865-1874
Über die Entstehung und Entwicklung des Gefühls für das Romantische in der Natur, 1873
Erinnerungen, Reden und Studien, 1905
Rédacteur(s) de la notice : Institut de France
Fiche créée le 27/06/2013 - Dernière mise à jour le 08/07/2013
© copyright CTHS-La France savante.