HENRION Nicolas
6 décembre 1663 à Troyes (Aube) - 24 juin 1720 à Paris
Société(s)
Membre 1701, membre associé 1710-1720

Biographie :
Numismate.

Nicolas Henrion est élevé par son oncle, supérieur général de l'Ordre de la doctrine chrétienne, qui l'initie aux langues orientales. Devenu novice, il est envoyé comme professeur dans les maisons de l'ordre à Vitry, à Noyers et à Avallon, où il enseigne la philosophie et l'hébreu. À la mort de son oncle, il délaisse la carrière ecclésiastique, se marie, s'essaie à diverses professions, se fait recevoir docteur en droit, et finit par devenir avocat. Il se passionne alors pour les médailles et les pierres gravées et acquiert dans ce domaine une réputation de fin connaisseur. En 1701, il est reçu à l'Académie royale des inscriptions et belles lettres. En 1705, il est nommé professeur de syriaque au Collège royal. En 1710, après plusieurs tentatives, il obtient une place d'agrégé à la faculté de droit, et l'Académie des inscriptions fait de lui un membre associé.
Sources biographiques :
- L.-F. - Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne Académie des inscriptions et belles lettres, Paris, 1864, Gallica, Bibliothèque nationale de France, p. 149, 207, 238.
- "Éloge de M. Henrion", dans Histoire de l'Academie royale des inscriptions et belles-lettres depuis son établissement, avec les éloges des académiciens morts depuis son renouvellement, Hippolyte-Louis Guérin, Paris, vol. II, 1740, p. 172-186.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 23/07/2013 - Dernière mise à jour le 24/07/2013