ANDRÉ Louis Alfred
12 décembre 1827 à Paris - 23 janvier 1896 à Paris (8e arrt)
Société(s)
membre, 1874-1896 ; membre du conseil d'administration, 1874-1896.

Biographie :
Banquier. Homme politique.

Président de la Société des chemins de fer de Roumélie et administrateur du PLM, de la Banque ottomane, des Forges et Chantiers de la Méditerranée et des Messageries maritimes.
Banquier à Paris, régent de la Banque de France à partir de 1871 et membre de la Chambre de commerce de Paris à partir de 1867, il occupait une situation considérable dans le monde financier quand survint la proclamation de la République, le 4 septembre 1870.
Conservateur libéral, André s'était tenu, sous l'Empire, à l'écart de la politique: le gouvernement de la Défense nationale lui donne le poste d'adjoint au maire du IXe arrondissement de Paris. Le 2 juillet 1871, lors des élections complémentaires à l'Assemblée nationale, porté sur la liste conservatrice dite de l'Union de la presse, il est élu député de la Seine. Candidat sans succès aux sénatoriales dans l'Ain en 1876, il ne se représente pas à la Chambre des députés.
Frère de Marie-Louise André, baronne de Neuflize et époux d'Alice Joly de Bammeville (voir fiches à ces noms), également membres de la SHPIF.
Adresses : 27 rue de Londres, à Paris (1874-1875) ; 49 rue La Boétie (1885-1895).
Sources biographiques :
Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile de France, année 1896, p. 98.
Collections :
Il a fait don (ou légué ?) à la bibliothèque de la Société de l'histoire du protestantisme français d'une collection de livres anciens (le "Fonds André").
Rédacteur(s) de la notice : Christiane Demeulenaere-Douyère
Fiche créée le 24/07/2013 - Dernière mise à jour le 28/10/2013