GUYNEMENT (chevalier de KERALIO) Louis-Félix de
14 septembre 1731 à Rennes (Ille-et-Vilaine) - 10 septembre 1793 à Paris
Société(s)

Biographie :
Il est élu correspondant de l’Académie royale des sciences de Suède à Stockholm au début de 1774 et membre de la société patriotique d'éducation de Stockholm. Il utilisa la méthode de son collègue de l'école militaire, Nicolas Beauzée, pour apprendre les langues étrangères. Le 28 avril 1780, Louis Félix est élu académicien associé de l’Académie royale des inscriptions et belles-lettres de Paris. Vers 1780, le chevalier de Keralio signe avec l’éditeur Panckoucke un contrat pour la direction des quatre volumes « Art militaire » de l’Encyclopédie Méthodique, qui paraissent de 1784 à 1787, et dont il a composé le discours préliminaire et de nombreux articles. Il collabore à partir de 1784 au Journal des Savants. C'est au titre de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres qu'il est membre du jury de concours en avril 1790 de directeur de l'institut des sourds et des aveugles après le décès de l'abbé de l'Epée. Le jury comprend l'abbé Barthélemy, M. de La Harpe, M. Marmontel et Condorcet. Le jury propose l'abbé Sicard à Louis XVI.

Sources biographiques :
- L.-F. - Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne Académie des inscriptions et belles lettres, Paris, 1864, Gallica, Bibliothèque nationale de France, p. 239, 247, 288, 289, 290, 375, 386, 390.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 15/08/2013 - Dernière mise à jour le 19/08/2013