SCHWOB Marcel
Marcel Schwob, par Félix Valloton, dans Remy de Gourmont, Le Livre des masques, 1898.
25 août 1867 à Chaville (Hauts-de-Seine) - 26 février 1905 à Paris
Société(s)

Biographie :
Auteur dramatique, poète et érudit.
Licencié ès lettres en 1888, il choisit une carrière d'homme de lettres et de journaliste, collaborant au Phare de la Loire, à L'Evénement, à L'Echo de Paris. Il dirige le supplément littéraire de ce journal, où il introduit Alfred Jarry en 1894. Il fréquente Paul Valéry, André Gide, Jules Renard et Colette. Il publie aussi ses propres oeuvres.
Il se passionne également pour l'argot, et notamment pour le langage des coquillards utilisé par Villon.
Il est le neveu de Léon Cahun, bibliothécaire de la Bibliothèque Mazarine.
Sources biographiques :
Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile de France, année 1905, p. 115.
Pierre Champion, Marcel Schwob et son temps, Paris, Bernard Grasset, 1927.
Sylvain Goudemare, Marcel Schwob ou les vies imaginaires, Paris, Le Cherche Midi, 2000.
Publications du savant :
Très abondantes publications (cf. Catalogue général de la BnF).
Ressources en ligne
Rédacteur(s) de la notice : Christiane Demeulenaere-Douyère
Fiche créée le 20/08/2013 - Dernière mise à jour le 01/09/2013