GEOFFROY Etienne-François
13 février 1672 à Paris - 6 janvier 1731 à Paris
Société(s)
Membre 1699, membre pensionnaire 1716-1731

Biographie :
Chimiste et médecin français. Membre d’une longue lignée d’apothicaires, il bénéficie d’une très bonne formation scientifique. Il voyage dans plusieurs pays d'Europe. Il soutient sa thèse de médecine avec un sujet intitulé Si l'homme a commencé par être un ver. Il est titulaire de la chaire de médecine au Collège royal de 1709 à 1731. Il est doyen de la faculté de médecine de Paris de 1726 à 1729. Il est professeur de chimie au Jardin du roi en remplacement de Guy-Crescent Fagon (1638-1718) et en alternance avec Louis Lémery (1677-1743). Associé à l'Académie royale des sciences depuis 1699, il devient pensionnaire le 8 janvier 1716. Son frère est le pharmacien Claude Joseph Geoffroy (1685-1752), membre lui aussi de l'Académie des sciences. Il est élu membre de la Royal Society le 6 juillet 1698.
Il est surtout connu pour ses tables des rapports, qu'il présenta à l'Académie royale des sciences en 1718 et 1720. Ce sont des listes d'affinités chimiques, obtenues par l'observation des réactions des substances les unes avec les autres. Elles restèrent en vogue jusqu'à la fin du siècle, avant d'être invalidées par les travaux de Claude Louis Berthollet (1748-1822).
Sources biographiques :
- L.-F.- Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne académie des sciences, Paris, Didier, 1864, p. 37, 102, 103, 104, 105, 132, 144.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 17/10/2013 - Dernière mise à jour le 18/10/2013