MORGAGNI Jean-Baptiste
25 février 1682 à Forli (Italie) - 5 décembre 1771 à Padoue (Italie)
Société(s)
Membre associé étranger, 1731-1771

Biographie :
Médecin italien du XVIIIe siècle, considéré comme l'initiateur de l'anatomo-pathologie moderne. Il a accompli au cours de sa vie près de 700 autopsies. Giovanni Battista Morgagni développa encore la recherche menée en France par Vieussens. Dans un monde où bon nombre des maladies cardio-vasculaires sont encore méconnues et par conséquent se terminent toujours par la mort du patient, Morgagni déclara à Padoue, que l'examen anatomique post-mortem (autopsie), n'aboutirait à rien si un examen clinique n'était pas pratiqué sur le patient encore vivant. Il est ainsi l'un des premiers médecins à recueillir le maximum d'informations chez ses patients (plaintes, mode de vie, possibles atteintes au travail, antécédents.) Il est notamment le premier à décrire les syndromes de la maladie de Crohn sur un jeune homme de 20 ans, qu'une perforation de l'iléon terminal emporta. Il passa donc sa vie à interroger des patients et disséquer plus de 700 cadavres, amassant ainsi une quantité importante de données cliniques et anatomiques. Il fut élu membre associé étranger de l'Académie royale des sciences en 1731.
Sources biographiques :
- L.-F.- Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne académie des sciences, Paris, Didier, 1864, p. 136, 296, 306.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 04/11/2013 - Dernière mise à jour le 06/11/2013