COURCILLON DE DANGEAU Phillippe de
21 septembre 1638 à Château de Dangeau (Eure-et-Loir) - 9 septembre 1720 à Paris
Société(s)
Membre honoraire 1704, président 1706-1720

Biographie :
Militaire, diplomate et mémorialiste français, connu surtout pour son Journal où il décrit la vie à la cour de Versailles à la fin du règne de Louis XIV.
Frère de Louis de Courcillon de Dangeau, il naît calviniste mais se convertit très tôt au catholicisme. Il est d'abord réputé pour son habileté au jeu de cartes, au point que l'expression "jouer à la Dangeau" passe dans la langue courante et qu'il attire sur lui l'attention bienveillante de Louis XIV. En 1665, il est nommé colonel du régiment du Roi, qu'il accompagne comme aide de camp dans toutes ses campagnes. Il devient, en 1667, gouverneur de Touraine et remplit plusieurs missions diplomatiques à Trèves, Mayence et Modène. Il était seigneur baron de Bressuire. Protecteur des gens de lettres, il se lie avec Boileau, qui lui dédie sa Satire sur la noblesse. La Bruyère le dépeint dans ses Caractères sous les traits de Pamphile. Il est élu membre de l'Académie française en 1668, sans avoir rien publié, et devient en 1704 membre honoraire de l'Académie royale des sciences, dont il est président en 1706.
Sources biographiques :
- L.-F.- Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne académie des sciences, Paris, Didier, 1864, p. 375.
Rédacteur(s) de la notice : Marjorie Jung
Fiche créée le 07/11/2013 - Dernière mise à jour le 08/11/2013