MÉHUL Etienne, Nicolas
24 juin 1763 à Givet (Ardennes) - 18 octobre 1817 à Paris
Société(s)
membre (section de Composition musicale), 1816-1817
Institut national, membre de la Classe de Littérature et Beaux-Arts (section de Musique et Déclamation), 1795-1803, puis membre de la Classe des Beaux-Arts, 1803-1816

Biographie :
Compositeur.

1790. Inspecteur du Conservatoire de musique.

Œuvres. — 1790. Euphrosine et Coradin. — 1791. Alonzo et Cora. — 1792. Stratonice. — 1793. Le jugement de Paris. 1793. Le jeune sage et le vieux fou. — 1794. Horatius Coclès, chœurs de Timoléon de Chénier . — 1794. Phrosine et Mélidor. — 1795. La caverne. — 1796. Doria — 1797. Le pont de Lodi. — 1797. La toupie et le papillon. — 1797- Le jeune Henri. — 1799. Adrien. — 1799. Ariodant. — 1800. Bion. — 1800. Épicure. — 1801. L’Irato. — 1802. Le trésor supposé. — 1802. Joanna. — 1802. L’heureux malgré lui. — 18o3. Une folie. — 18o3. Héléna. — 1803. Le baiser et la quittance. — 1804. Les Hussites. — 1806. Gabrielle d'Estrée. — 1806. Les deux aveugles de Tolède. — Uthal. — 1807. Joseph. — 1809. Le retour d’Ulysse. — 1810. Persée et Andromède. — 1812. Les amazones. — 1813. Le prince troubadour. — 1814. L’oriflamme. — 1816. La journée aux aventures. — 1822. Valentine de Milan.
Œuvres non représentées. — 1787. Hypsile. — 1794- Arménius. — 1795. Scipion, Tancrède et Clorinde, Sésostris, Agar. Chœurs d’Œdipe roi. Hymne à la Raison, chant des victoires. La mort de Ferrand. Hymne des Vingt-Deux. Chant du retour. Hymne pour la fête des époux. Chant pour le 9 Thermidor. Symphonies et sonates.
Sources biographiques :
Charles de Franqueville, Le Premier Siècle de l'Institut de France, t. I, Paris, Rothschild, 1895, p. 87-88.
Eloge par Quatremère de Quincy, dans la séance de l’Académie des Beaux-Arts du 2 octobre 1819.
Rédacteur(s) de la notice : Nicolas Hossard
Fiche créée le 24/12/2013 - Dernière mise à jour le 24/12/2013