BLANC, dit LEBLANC de GUILLET Antoine
2 mars 1730 à Marseilles (Bouches-du-Rhône) - 1 juillet 1799 à Paris
Société(s)
Institut national, membre de la Classe de Littérature et Beaux-Arts (section de Poésie), 1798-1799

Biographie :
1746 à 1750. Prêtre de la congrégation l'Oratoire. — 1796. Professeur de langues anciennes à l’École Centrale.
Sources biographiques :
Charles de Franqueville, Le Premier Siècle de l'Institut de France, t. I, Paris, Rothschild, 1895, p. 131.
Une notice sur sa vie a été lue par Collin d'Harleville, dans la séance de la Classe d'histoire et de littérature ancienne du 5 avril 1801.
Publications du savant :
Les mémoires du comte de Guines, roman, 1761. — Ode sur le rétablissement de la Bibliothèque Saint-Victor, 1765. — Discours sur la nécessité du dramatique et du pathétique, 1783. — De la nature : choses de Lucrèce , traduction en vers, 2 vol., 1788. — Articles insérés dans le Conservateur.
Théâtre. Manco-Capac. L’heureux événement, 1763. — Les Druides, 1772. — Le lit de justice, 1774. — Virginie, 1786. — Le clergé dévoilé, 1791. — Tarquin ou la royauté abolie, 1794.
Rédacteur(s) de la notice : Nicolas Hossard
Fiche créée le 27/12/2013 - Dernière mise à jour le 27/12/2013