CAILHAVA Jean, François dit d''Estandoux
28 avril 1730 à Estaudoux (Haute-Garonne) - 20 juin 1813 à Sceaux (Hauts-de-Seine)
Société(s)
Institut national, membre de la Classe de Littérature et Beaux-Arts (section de Grammaire), 1798-1803, puis membre de la Classe de la Langue et de la Littérature françaises, 1803-1813

Biographie :
Auteur Dramatique français.
Se fait connaître comme auteur dramatique par l'Allégresse champêtre, pièce de circonstance jouée à Toulouse en 1757 en l'honneur de Louis XV qui vient d'échapper au canif de Damien. Son succès le conduit à aller à Paris où il se met à écrire pour le théâtre (1763). C'était un grand admirateur de Molière auquel il consacra plusieurs écrits.
Sources biographiques :
Charles de Franqueville, Le Premier Siècle de l'Institut de France, t. I, Paris, Rothschild, 1895, p. 130.
Grand dictionnaire universel du XIXe siècle
Publications du savant :
Œuvres diverses. — Le remède contre l’amour, poème, 1762. — Le pucelage nageur, conte, 1766. — Le soupir, ouvrage moral, 1772. — L’art de la comédie, 4 vol., 1773. — Discours prononcé par Molière pour sa réception à l’Académie française, 1779. — Les causes de la décadence du théâtre, 1789. — Contes en vers et en prose de feu l'abbé de Colibri, 2 vol, 1797. — Œuvres badines, in-12, 1798. — Essai sur la tradition théâtrale, 1799. — Le dépit amoureux rétabli en 5 actes, 1801. — Études sur Molière, 1802. — Hommage à Molière, 1803.
De nombreuses pièces de théâtre.
Rédacteur(s) de la notice : Nicolas Hossard, Bruno Delmas
Fiche créée le 27/12/2013 - Dernière mise à jour le 27/12/2013