GUYE Philippe Auguste
12 juin 1862 à Saint-Christophe (Suisse) - 27 mars 1922 à Genève (Suisse)
Société(s)
correspondant 1912-1922 (section de chimie)

Biographie :
Professeur de chimie et physique, chef de laboratoire suisse. On trouve aussi Philippe-Auguste dans certains catalogues de bibliothèque. - Frère de Charles-Eugène Guye. - Avant 1884 Étudiant de chimie à l'Université de Genève. - 1884... (lire la suite...)
Sources biographiques :
- "Notice nécrologique sur P. Guye", par A. Haller, in Comptes rendus de l'Académie des sciences (CRAS) 174, 1922, p. 897-899
- "In Memoriam Philippe-Auguste Guye", par E. Briner et autres, Helvetica Chimica Acta V/4, 1922, p. 411-431
- "Ph.-A. Guye. 1862-1922", Actes de la Société helvétique des Sciences naturelles, part. 2, annexe, 1922, p. 18-33
- Inauguration du buste de Philippe-A. Guye, 1924
Publications du savant :
- Action de l'acide iodhydrique sur quelques composés aromatiques, 1884
- Étude sur la dissymétrie moléculaire. Le coefficient critique et la détermination du poids moléculaire au point critique, 1891 (thèse)
- Conférence de la Société chimique. La dissymétrie moléculaire, extrait de la "Revue scientifique", 1892
- Principes et applications de l'électrochimie. 3e partie : L'Acide nitrique synthétique par combustion électrique de l'azote, 1914
Rédacteur(s) de la notice : Institut de France
Fiche créée le 26/03/2014 - Dernière mise à jour le 26/03/2014