PRIOLO-GAILLOT Marguerite Margareta
Occitanica. Mediatèca enciclopedica
1890 à Brive (Corrèze) - 13 mars 1955 à Manzac-sur-Vern (Dordogne)
Société(s)

Biographie :
Fille d'un médecin qui fut un important mécène des auteurs d'oc et d'une mère également reine du Félibrige. Devenue à 19 ans reine du Félibrige limousin (1909-1913, en 1913, à l'occasion de la sainte-Estelle d'Aix en Provence, elle est désignée reine par Bruno Durand, lauréat des jeux floraux, ou par Mistral. Pendant la guerre, s'engage aux côtés de la Croix-Rouge de Brive comme infirmière.
Ses qualités d'oratrice lui valent d'être enregistrée dans la collecte de Ferdinand Brunot
Sources biographiques :
"La Santo Estello. Arrivée de la reine en Avignon." La Farandole, 3 juin 1914, n°85, p. 1-5. (COTE CIRDOC: M6).

"Echos: Countes del Meirilher." Le Mémorial d'Aix, 20 août 1916, n° 78.

"Marguerite Priolo-Gaillot (1890-1955)." Lemouzi, n°15, 1965, p281-282, Robert Joudoux..

"Marguerite Priolo-Gaillot, limousine". Almanach occitan de 1927.
Publications du savant :
Legendas Lemouzinas/ Légendes limousines, 1915.
Countes del Meirilher/ Contes du Marguillier, 1916.
Lou Pountounier [Enregistrement son, Paris : Université de Paris, Archives de la parole, 1913] / Eusèbe Bombal ; [Ferdinand Brunot], collecteur ; Marguerite Priolo, voix.
Vers de la cour d'amour à Melle Priolo Reine des Félibres[Enregistrement son, Paris : Université de Paris, Archives de la parole, 1913].
[Mons soucs par Léon Branchet] [Enregistrement sonore] : [chant] / [Ferdinand Brunot], collecteur ; [Marguerite Priolo, 23 ans, reine du Félibrige], chant.
Rédacteur(s) de la notice : Nicole Lemaitre
Fiche créée le 06/06/2014 - Dernière mise à jour le 06/06/2014