GINDRE Jean Baptiste dit GINDRE DE MANCY
Médaillon par Victor Huguenin : musée de Dole (Jura) ; autre exemplaire au musée de Lons-le-Saunier et sur son monument funéraire au Père Lachaise (Paris)
21 novembre 1797 à Lons-le-Saunier - 6 juin 1872 à Saint-Mandé
Société(s)
membre correspondant
membre correspondant dès 1832 sous le nom de Gindre du Jura, puis, l’année suivante sous celui de Gindre de Mancy et jusqu’en 1870

Biographie :
Homme de lettres à Paris, employé des Postes, il est ami et admirateur d'Anne François Tercy, très lié à Nodier. Secrétaire de Berryer, il collabore à plusieurs journaux et à la Revue des Deux Bourgognes (1836-39).
Fils de Clément Gindre (Conliège, 1769 -?), ancien garde constitutionnel de Louis XVI et de Laurence Bois. Epoux de Louise Boillat. Père de Clément François Gindre (1833-1880), normalien et agrégé de lettres.
Résidait à sa mort à Saint Mandé, 8 rue Allard.
Membre de l'Académie de Stanislas, de Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon et de Franche-Comté, de la Société d'émulation du Jura, de la Société philotechnique
Sources biographiques :
Max Roche et Michel Vernus, Dictionnaire biographique du département du Jura, Lons-le-Saunier, 1996, p. 234.
Désiré Monnier, Annuaire du Jura pour 1852, p. 58; Annales contemporaines, Annuaire du Jura pour 1844, p. 240.

Publications du savant :
Nombreuses poésies et textes dans divers journaux. Publications dans les Mémoires de la Société d’émulation du Jura depuis 1838 (« La fée de Vaux-sous-Bornay », poème) publié dans le volume pour 1838-39 jusqu’en 1845 (« A la mémoire de Charles Nodier »)Dictionnaire des communes de France [...], 1863.
Papiers du savant :
Archives départementales du Jura, 12 J 22, Poèmes, correspondances, proses, Echos du Jura, par Gindre de Mancy.
Rédacteur(s) de la notice : Jean-Michel Bonjean
Fiche créée le 30/09/2014 - Dernière mise à jour le 27/04/2017
© copyright CTHS-La France savante.