OPPERT Auguste
12 décembre 1826 à Grenoble (Isère) - 15 novembre 1878 à Grenoble (Isère)
Société(s)

Signature :
Archives - La Maison d'Auguste Comte
Biographie :
Ouvrier mécanicien puis graveur.

Mécanicien à Grenoble en 1853. Il avait écrit en grosses lettres, dans son atelier : « Vive la République ! » Il fut condamné à trois mois de prison dans une affaire d’introduction clandestine de brochures démocratiques par la Savoie.
L’un des nombreux prolétaires de la première vague d’admission à la Société positiviste.
Entreprise de gravure Place Grenette à Grenoble, reprise par sa femme à partir de 1878, au moins jusqu’en 1896.

Admission à la SP : 19 décembre 1849.

Parents : Jules Joseph Oppert (1789-1857) et Marie Rose Gentil (1788-1857).
Sept frères et sœurs.
Marié le 28 octobre 1868 à Grenoble avec Thérèse Louise Jeanne Sophie Joubert (1832-après 1896).

Domicile : 33, rue Très Cloîtres à Grenoble (Isère).
Sources biographiques :
Mirella Larizza, Bandiera verde contro bandiera rossa. Auguste Comte e gli inizi della Société positiviste (1848-1852), Bologne, Il Mulino, 1999.
Pierre Angrand, Victor Hugo raconté par les papiers d’Etat, Paris, 1961, p.105.
Geneanet.
Rédacteur(s) de la notice : Diane Dosso
Fiche créée le 15/01/2015 - Dernière mise à jour le 20/01/2015