DANSAERT Georges
21 janvier 1876 à Bruxelles (capitale) - 16 novembre 1960 à Ixelles
Société(s)
membre correspondant (1930-1939 au moins)

Biographie :
Publiciste, juge d'armes, historien
Issu du lignage Sweets, ancienne famille d'armateurs bruxellois, il est en 1930 référendaire aux preuves de l'ordre de Malte, donat d'honneur et de dévotion de cet ordre (1931) et référendaire aux preuves des Lignages de Bruxelles.
Il a épousé le 7 octobre 1905 à Douai Reine Amélie Marie Françoise de Bailliencourt dit Courcol (1882-1963).
Ses recherches relatives à la famille d'Arenberg et aux maisons alliées le conduisent en Franche-Comté, d'où son appartenance à la Société d'émulation du Jura.
Sources biographiques :
Wikipédia
Publications du savant :
Parmi de nombreuses œuvres de héraldique et d'histoire et parmi plusieurs nobiliaires :
En coll. avec le vicomte de Jonghe d'Ardoye et Joseph Havenhit, Armorial belge du bibliophile, 1930
Une grande suzeraine au 18e siècle : Elisabeth Pauline de Gand de Mérode-Isenghien, comtesse de Lauraguais, Bruxelles, Th. Dewarichet, 1943, 380 p.
Chants d'amour et d'épée, poèmes, Bruxelles, 1910.
Collections :
Archives générales du Royaume, BE-A0510 / T 135, Fonds Georges Dansaert (17e - 20e siècles), 2,05 ml.
Rédacteur(s) de la notice : Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 05/02/2015 - Dernière mise à jour le 02/05/2017
© copyright CTHS-La France savante.