ROUJOUX (DE BUXEUIL) Louis Julien de
7 mars 1753 à Landerneau (Finistère) - 1er février 1829 à Brest (Finistère)
Société(s)
Membre non résidant en 1807

Signature :
Biographie :
Avocat au parlement de Bretagne, siège au présidial de Landerneau et devient lieutenant-maire en 1780. En 1789, représentant du Tiers aux Etats de Bretagne puis député. Elu député du Finistère à la Législative, il siège parmi les modérés et fait partie du comité de la Marine et est élu accusateur public près du tribunal de Quimper après la session. Elu à la Convention (1792) il refuse de siéger et rejoint la résistance fédéraliste de Caen comme président de sa commission centrale. Mis hors la loi par la Convention, il échappe aux gendarmes et se cache jusqu'à la mort de Robespierre. Reprend ses fonctions d'accusateur et est élu au Conseil des Anciens en 1796, ne prend pas part au coup d'Etat mais est nommé au Tribunal en l'an VIII. Quitte ses fonctions au Tribunat et est nommé préfet de Saône et Loire en 1802. Il y reçoit le pape Pie VII pendant la semaine sainte 1805.
Créé baron d'Empire avec droit de transmission en 1810. Son fils, Prudence-Guillaume, sera également préfet.
Ayant participé aux Cent jours, il perd ses fonctions et retourne à Brest où il cultive la peinture et la littérature jusqu'à sa mort.
Légionnaire de la Légion d'honneur, (26 Prairial an 12-) Officier de la Légion d'honneur (25 germinal an 13-15 avril 1805)
Sources biographiques :
Leonore dos. LH/2397/28
Mémoires de l'Académie celtique, I, 1807
Publications du savant :
La paix, divertissement mêlé de couplets par le citoyen Boujoux, accusateur public du Finistère, Quimper, Y.-J.-L. Derrien, an VI.
Rédacteur(s) de la notice : Nicole Lemaitre
Fiche créée le 28/10/2015 - Dernière mise à jour le 30/10/2015