GAUTHIER , Louis Philibert Auguste dit GAUTHIER DU JURA
24 mai 1792 à Saint-Amour (Jura) - 22 novembre 1851 à Lyon (Rhône)
Société(s)
membre correspondant (décembre 1832 à son décès (figure encore sur les listes en1853)

Biographie :
Médecin de l’Antiquaille à Lyon
Fils du docteur Claude (Balthazar ?) Gautier, docteur de la faculté de Montpellier (1779), installé alors à Saint-Amour et de Louise Françoise Burtin. Il est l’époux de Françoise Marie Louise Bugnard.
Etudes d’abord à Lyon, puis à Paris (Docteur en 1819)
Médecin chef de Service à l’Hôpital de l’Antiquaille de Lyon en 1839.
Ami et collègue de Jean-François Levrat-Perroton (voir à ce nom) avec lequel il travaille grandement à la modernisation de la médecine lyonnaise et à son intégration dans l’univers médical contemporain.

Rapporteur à la Société de médecine de Lyon en 1842

Résidait à son décès au n° 42 de la rue Sala.

Membre de la Société de médecine de Lyon ; membre correspondant de la Société Royale de Médecine de Bordeaux (1839)
Sources biographiques :
Dictionnaire Encyclopédique des Sciences médicales, série 4, t. VII, p. 84
Publications du savant :
Cité par le secrétaire de séance lors de la séance du 7 décembre 1832, Il exerce à Lyon ; a adressé à la Société en 1831 un excellent rapport sur le cholera asiatique et, en 1832, sa traduction de Médecine pratique de Hildembrand. Séance de la Société d’émulation du Jura du 7 décembre 1832, p. 61.

« Recherches historiques sur l’origine de la médecine, et sur les guérisons opérées par les prêtres d’Esculape dans les temples de ce dieu ». Séance publique de la Société d’émulation du 27 décembre 1834, p. 26-28.
Rédacteur(s) de la notice : Jean Michel Bonjean
Fiche créée le 17/11/2015 - Dernière mise à jour le 22/11/2015