BOUAKOUIR Salah
16 juin 1908 à Michelet, Algérie - 28 septembre 1961 à Courbet
Société(s)
membre correspondant de la 1ére section de l’Académie des sciences coloniales 1950.

Biographie :
Ingénieur des Chemins de fer.

A sa sortie de l’École polytechnique effectuée dans le Génie maritime, Salah Bouakouir sert quelques années à Brest. Revenu en Algérie en qualité d’ingénieur à la Société nationale des Chemins de fer algériens, il occupe successivement des postes importants aux directions de l’industrialisation et des Affaires économiques de la Délégation générale, avant d’être promu secrétaire général adjoint. Ses connaissances dans le domaine économique et sa parfaite connaissance du pays en font en quelque sorte le père du Plan de Constantine. Ce plan doit créer une Algérie où le standard de vie de chacun doit s’élever pour permettre une vie meilleure.

L’action de ce haut fonctionnaire, qui bénéficie dans tous les milieux d’une large et sympathique audience, est particulièrement bienfaisante pour les exploitants du sol dont il s’attache à faire prévaloir les droits dans des instances qui ne leur sont pas souvent favorables. Il refuse volontairement les postes politiques qui lui sont proposés, notamment en 1958.

Salah Bouakouir est élu membre correspondant de l’Académie des sciences coloniales le 17/11/1950.
Sources biographiques :
Académie des sciences d'outre-mer
Rédacteur(s) de la notice : Bruno Delmas
Fiche créée le 20/05/2016 - Dernière mise à jour le 20/05/2016