GELLION Sigismond Philogone
29 septembre 1805 à Sellières (Jura) - 31 octobre 1865 à Sellières (Jura)
Société(s)
membre résidant dans le département (1841-1847) puis correspondant résidant à Paris (1848)

Biographie :
Né le 7 vendémiaire an 14 de Jean Denis Gellion, propriétaire (mort le 5 septembre 1838 à Sellières), et d'Appoline Chambaud, il épouse le 30 août 1838 à Lons-le-Saunier Joséphine Elisa Guyennot (Lons, 31 décembre 1818-Sellières, 29 janvier 1873), dont une fille au moins, Claudine Appoline Nancy, née à Sellières le 14 mars 1851.
Il figure en 1840 dans la liste des électeurs censitaires du département du Jura pour un montant d'impôts de 333, 13 francs. Un autre électeur censitaire, Nestor Félician, avocat à Sellières, porte le même patronyme que lui ; on ignore le lien éventuel de parenté.
Le 31 décembre 1842, il reçoit du préfet du Jura une médaille d'or pour ses travaux relatifs à la culture du mûrier. Après avoir préparé le terrain en 1835-1836, à l'automne 1837, il a greffé et planté 800 mûriers de trois ans et, en 1840, il réalise une nouvelle plantation de 1 200 pieds. L'élevage de vers à soie produit alors 49 livres de cocons. Cette même année 1840, il construit une magnanerie à l'est de Sellières, sur une petite éminence dominant les forges de Baudin.
C'est dans cette maison de la magnanerie qu'il meurt.
Sources biographiques :
Annuaire du Jura pour 1840, Lons-le-Saunier, F. Gauthier, 1840.
Travaux de la Société d'émulation du Jura, 1842.
Publications du savant :
Elégie sur la mort d'E. Jobez, Lons-le-Saunier, Courbet, 1831, 3 p.
Rédacteur(s) de la notice : Marie-France Romand, Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 19/12/2016 - Dernière mise à jour le 27/04/2017
© copyright CTHS-La France savante.