BOHET DE COURBIERES Marie Clotilde
18 octobre 1900 à Saint-Paulien (Haute-Loire) - 18 janvier 1947 à Saint-Paulien (Haute-Loire)
Société(s)
membre résidant au chef-lieu (1935-1939 au moins)

Biographie :
Rentière
Fille d'Alexis Ludovic Gabriel Bohet de Courbières (Saint-Paulien, 23 août 1856-Ibid., 24 janvier 1912) et de Pauline Moreau (Lons-le-Saunier, 19 janvier 1862-Saint Paulien, 14 novembre 1952), mariés le 14 mai 1884 à Lons-le-Saunier, elle est la sœur cadette de Jeanne Bohet de Courbières (cf. fiche à ce nom).
Selon Henri Soulier, cité plus bas, son père descendrait d'un marchand de bois jurassien -- mais cette affirmation apparaît peu vraisemblable.
C'est par sa mère que C. Bohet de Courbières est jurassienne (ascendance Moreau et Ponsard).
Elle grossit à la Société d'émulation le petit groupe des femmes.
A Lons-le-Saunier, elle réside 39, rue des salines.
Au Puy, elle semble active à la Société académique du Puy et de la Haute-Loire, à la date de 1943 au moins.
Sociétés :
Société académique du Puy-en-Velay et de la Haute-Loire : membre à la date de 1943
Société d'émulation du Jura : membre résidant au chef-lieu (1935-1939 au moins)
Sources biographiques :
Site internet Généanet
Henri Soulier, Souvenirs d'un enfant du Velay, Publibook, 2011, p. 144.
Publications du savant :
Pas de publication connue
Papiers du savant :
Archives départementales de Haute-Loire, 21 J : Papiers Bohet de Courbières
Rédacteur(s) de la notice : Claude-Isabelle Brelot
Fiche créée le 31/01/2017 - Dernière mise à jour le 01/02/2017
© copyright CTHS-La France savante.