OUTHIER Jules Antoine
25 février 1823 à Poligny (Jura) - 4 février 1889 à Miéry (Jura)
Société(s)
membre résidant (1876-1889)

Biographie :
Receveur municipal de la Ville de Poligny
Fils de Pierre Théodore Outhier, officier de Dragons sous l’Empire, et d’Elisa Dalivoy, Jules Antoine Outhier a exercé pendant plus de trente ans la fonction de receveur municipal de la Ville de Poligny. Il a épousé en 1855 à Lons Mathilde Jobin, fille de André François Constant Jobin, à l’époque greffier en chef du tribunal de première instance de Lons-le-Saunier (Jura). Il s’est retiré au moment de sa retraite dans sa propriété familiale de Miéry (Jura), dont il a été élu maire en 1888, juste avant d’y décéder le 4 février 1889.
Déjà membre de la Société d’agriculture, des sciences et arts de Poligny, il avait adhéré en 1876 à la Société d'émulation du Jura dont il est resté membre résidant dans le département jusqu’à son décès (1876-1889).

Il est lié familialement de par son épouse à plusieurs membres de la Société : son beau-père Constant Jobin, son beau-frère Adolphe Jobin, sa nièce Suzanne Jobin. Il était également l’oncle maternel de Bernard Prost (cf. fiches à ces noms).
Il était par ailleurs un cousin issu de germains de son contemporain et homonyme Jules (Etienne) Outhier (1819-1894), représentant de la fraction radicale de la franc-maçonnerie lédonienne et trésorier du comité républicain s’étant substitué à la municipalité de Lons en février 1848, ayant fait carrière comme percepteur des contributions directes.
Sources biographiques :
Etat-civil, Annuaire du Jura
Publications du savant :
Sans publication connue
Rédacteur(s) de la notice : Vincent Claustre
Fiche créée le 14/03/2017 - Dernière mise à jour le 01/04/2017
© copyright CTHS-La France savante.