BALL Benjamin
20 avril 1833 à Naples (Italie) () - 23 février 1893 à Paris
Société(s)
Section de pathologie médicale, 19 juin 1883
membre, en 1858 — Correspondant en 1862
membre résidant, 1859

Biographie :
Docteur en médecine, Externe en 1855 — Interne en 1856
Thèse de doctorat : Des embolies pulmonaires (1862)
Premier titulaire-en 1877- de la chaire de clinique des maladies mentales à L'hôpital Sainte Anne.
Cofondateur (avec Jules Luys) en 1881 de la revue L'Encéphale
Ball avait commencé son internat en 1855 dans le service de Jacques Moreau de Tours, médecin en chef à Bicêtre. De là date sans doute son intérêt pour l'étude de substances aujourd'hui classées parmi les stupéfiants : plusieurs de ses publications ont trait aux effets du haschich et de ses vertus thérapeutiques, de la morphine et de la cocaïne, utilisée dans un premier temps comme antidote des opiacés, et dont Ball signala la toxicité alors non encore établie.
Répétiteur à l'Ecole vétérinaire de Lyon.
Professeur à la Faculté de Médecine de Paris (Chaire de pathologie mentale et des maladies de l’encéphale, 1877-1893)
Médecin du Bureau central en 1870 — Médecin des hôpitaux en 1875

Lieu d’exercice : Paris (23 rue du Luxembourg)
Sources biographiques :
Eloge de B. Ball par René Semelaigne extrait des Annales Médico-Psychologiques
Publications du savant :
L'Aliéné devant la société, leçon professée à la clinique des maladies mentales, à l'asile Sainte-Anne,, 1882
Clinique des maladies mentales (asile Sainte-Anne). Délire des persécutions, 1889
Considérations sur le traitement de la morphinomanie, 1887
De la Claustrophobie, mémoire lu à la société médico-psychologique, 1879
Rédacteur(s) de la notice : Martine François, Vincent Delmas
Fiche créée le 25/05/2009 - Dernière mise à jour le 10/10/2012