CAPPON Philippe
1853 à Marans - 1888 à Saint-Raphaël (Var)
Société(s)

Biographie :
Ingénieur, il travaille dans un premier temps sur la ligne de chemin de fer de Clermont à Tulle. Il démissionne en 1881 pour gagner l'Indochine où il est chargé de la construction des lignes, notamment celle de Saïgon à Mitho. Une maladie tropicale le contraint à regagner la métropole en 1881.
Il lègue ses collections à la ville de Marans ; elle constitueront l'embryon du musée qui porte son nom.
Sources biographiques :
Dictionnaire biographique des Charentais, Paris, Le croît vif, 2005.
Site du musée Philippe Cappon de Marans.
Publications du savant :
La Faïencerie de Marans , La Rochelle, Editions F. Pijollet, 1927 (mai 1928), 117 p., pl. Réédition, La Rochelle, Editions Quartier latin Rupella, 1978, 116 p. 6 pl.
Collections :
Les collections de Philippe Cappon léguées à la ville de Marans sont actuellement entreposées, après la fermeture du musée qui portait son nom, dans les combles de la mairie.
Rédacteur(s) de la notice : Martine François, Pascal Even
Fiche créée le 18/09/2006 - Dernière mise à jour le 09/08/2016