REAUMUR René-Antoine FERCHAUD de
1683 à La Rochelle (Charente-Maritime) - 1757 à Saint-Julien-du-Terroux (Mayenne)
Société(s)
Membre, 1706-1757

Biographie :
René-Antoine Ferchaud de Réaumur étudie le droit à Poitiers et à Bourges avant de venir à Paris où il se consacre aux sciences. À vingt ans, il publie plusieurs mémoires de géométrie. En 1706, il est élu membre de l’Académie royale des sciences, qui le charge de la direction de la collection "Description des divers arts et métiers". Il y écrit de nombreux articles dont "L’Art de convertir le fer forgé en acier" (1722), il est sans doute le fondateur de la sidérurgie scientifique,(il invente l’incubation artificielle des oeufs), la physique (le thermomètre à alcool) et s’intéresse à de nombreuses disciplines différentes (l’art du verrier, le fil d’araignée, la nacre, la porcelaine, etc.). En 1724, il se lance dans la métallographie. Mais c’est surtout un grand entomologiste : il s’intéresse aux petits insectes. Il étudie la vie des fourmis ou encore le système digestif des abeilles. De 1737 à 1748, il publie les douze tomes des Mémoires pour servir à l’histoire des insectes. Il s'élève contre les expériences de Buffon et rejette le principe de la génération spontanée.
Sources biographiques :
- L.-F.- Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne académie des sciences, Paris, Didier, 1864, p. 57, 61, 62, 92, 100, 119, 120, 121, 123, 224, 280, 281.
Publications du savant :
L’Art de convertir le fer forgé en acier (1722),
Mémoires pour servir à l’histoire des insectes (1737-1748)
Rédacteur(s) de la notice : Martine François, Marjorie Jung
Fiche créée le 26/01/2007 - Dernière mise à jour le 29/09/2013