Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    CAILLIAUD Frédéric

CAILLIAUD Frédéric

Naissance: 9 juin 1787 à Nantes (Loire-Atlantique) - Décès: 1er mai 1869 à Nantes (Loire-Atlantique)

Société(s)
Biographie

Gravure de Du Tertre, 1819.
Bijoutier.
Voyageur naturaliste : deux expéditions égyptiennes : 1815 à 1818 et 1819 à 1822.
Minéralogiste officiel de Mehémet Ali. Remonte la vallé du Nil 1822 et redécouvre les ruines de Méroé en Ethiopie, 1821.
Egyptologue.
Naturaliste : botanique, géologie (minéralogie), entomologiste et conchyliologie. Conservateur adjoint 1827-1936, conservateur du Muséum d'histoire naturelle de Nantes 1836 à 1869.
Chevalier de la Légion d'honneur en 1824.
Sources biographiques
Silbermann Gustave 1835. énumération des entomologistes vivans ; suivie de Notes sur les collections entomologiques des principaux musées d'histoire naturelle d'Europe, sur les Sociétés d'entomologie, sur les recueils périodiques consacrés à l'étude des insectes, et d'une table alphabétique des résidences des entomologistes. Paris, Roret.
Girardot le Baron de 1859. M. Frederic Caillaud de Nantes, voyageur, antiquaire et naturaliste. Moulins, C. Desrosiers, 23 p.
Girardot le Baron de 1875. M. Frederic Caillaud de Nantes, voyageur, antiquaire et naturaliste. Adolphe Labitte, Paris, 48 p.
Chauvet Michel 1989. Frédéric Cailliaud : les aventures d'un naturaliste en Égypte et au Soudan : 1815-1822. Saint-Sébastien : Ed. ACL-Crocus.
Mainterot Philippe 2011. Aux origines de l'égyptologie : voyages et collections de Frédéric Cailliaud, 1787-1869. Presses universitaires de Rennes, 326 p.-XXXII p. de pl.
Bibliographie
1821. Voyage à l'oasis de Thèbes. avec Edme-François Jomard. Paris.
1823. Voyage à Méroé, au Fleuve blanc, au-delà de Fâzoql, dans le midi du royaume du Sennár, à Syouah et dans cinq autres oasis, fait dans les années 1819, 1820, 1821 et 1822, avec M. Jomard. Paris, impr. de Rignoux.
1826. Centurie de plantes d'Afrique, du "Voyage à Méroé", recueillies par M. Cailliaud, et décrites par M. Raffeneau-Delile. Paris, Impr. royale, 112 p.
1827.... (lire la suite...)
Collections
La collection rapportée d'Égypte comportait 950 pièces. il revint en France, il avait un portefeuille bourré de documents et une collection considérable d'antiquités achetées sur les lieux, principalement à Thèbes. Le tout fut acquis par le ministère de l'instruction publique.
Il a lègué une partie de sa collection au musée archéologique Dobrée de Loire-Inférieure, à Nantes.
Il a formé pour le Muséum une collection de plus de 4000 échantillons et de plus de 900 fossiles différents.
Rédacteur(s) de la notice : Raymond Ramousse
Fiche créée le 25/07/2014 - Dernière mise à jour le 11/10/2014
© copyright CTHS-La France savante.