135e congrès, Neuchâtel, 2010 - Paysages

mardi 6 avril 2010 - 14:00


Thème 3 - Paysage identitaire, paysage patrimonial

Sous-thème : 3.1 - Paysage et patrimoine

Chapitre : L'évolution des politiques de protection

Titre : De la réserve de Néouvielle au parc national des Pyrénées : quels paysages révélés en un siècle de politiques de conservation ?

Président : BART François, membre élu du conseil du Comité national français de géographie, président de la Commission de géographie des espaces tropicaux

Comme le montre bien l'histoire particulière de la constitution et de l'évolution du parc national des Pyrénées, les politiques publiques en matière de protection et de conservation des paysages, qu'ils soient naturels ou davantage humanisés, s'établissent sur des critères de sélection qui fluctuent dans le temps au gré des valeurs de la société. Au départ, à la veille de la Première Guerre mondiale, il s'agit d'une simple initiative privée, de type association loi 1901, qui aboutit à la création de la réserve de Néouvielle ; cette première expérimentation débouche ensuite, en 1941, sur une proposition locale visant à accroître la superficie protégée, avec une demande spécifique d'intervention de l'Etat. Ce mouvement se concrétise trente ans plus tard par la création, dans des limites spatiales qui n'ont pas bougé depuis, du parc national actuel, lié à la loi de 1960 relative aux Parcs nationaux. Aussi, après un premier temps consacré à la présentation de ce contexte de constitution et des valeurs associées, nous pencherons-nous ensuite sur la notion d'images que véhicule toute structure visant à asseoir sa légitimité et sa notoriété. Dès lors, en quoi l'évolution des idées de protection et de conservation a-t-elle eu un impact sur les images paysagères véhiculées par le parc national des Pyrénées ?

--
Mme Isabelle DEGREMONT, Maître de conférences en géographie à l'université de Pau et des pays de l'Adour

--
M. Jean-Yves PUYO, Professeur des universités en géographie à l'université de Pau et des Pays de l'Adour, chargé de mission Coopération transfrontalière, membre du laboratoire Passages (UMR 5319, CNRS)

Membre des sociétés savantes :
Association de géographes français, Membre
Comité national de géographie, Membre du conseil d'administration
Groupe d'histoire des forêts françaises, Membre
Société d'économie et de sciences sociales, Membre
Société des sciences, lettres et arts de Pau et du Béarn, Membre