135e congrès, Neuchâtel, 2010 - Paysages


Thème 3 - Paysage identitaire, paysage patrimonial

Sous-thème : 3.2 - Paysage et identité

Chapitre : Paysage identitaire

Titre : Le jardin de l'Observatoire de Paris, un paysage en évolution de 1667 à nos jours

L'Observatoire de Paris, le plus ancien des centres de recherche astronomique et astrophysique en France, s'est maintenu sur son site historique depuis sa fondation, en juin 1667, sous l'impulsion de l'académie royale des sciences alors nouvellement créée. Depuis trois siècles, au gré du pouvoir en place, son nom a changé tandis que l'activité principale s'y est cependant poursuivie. Alors que le bâtiment historique, érigé selon les plans du médecin architecte, membre de l'académie, Claude Perrault (1613 - 1688), a gardé son caractère classique et majestueux qu'on peut déjà admirer sur les gravures du XVIIIe siècle, il n'en est pas de même du paysage, proche et moins proche. Les ajouts de terrain ainsi que les amputations, la construction de bâtiments mais aussi la démolition d'autres, seront examinés à partir des archives et rapports d'activité ; ces modifications du paysage intérieur de l'Observatoire seront mises en regard avec l'évolution de la pratique astronomique. On reviendra sur la distinction entre le Jardin de l'Observatoire et les Jardins de l'Observatoire, ces derniers ayant acquis une certaine célébrité avec « l'affaire de l'Observatoire ».

--
Mme Monique GROS, Astronome adjoint honoraire de l'Observatoire de Paris, Membre de l'Institut d'astrophysique de Paris

Membre des sociétés savantes :
Les amis de Meudon, Membre
Société astronomique de France, Membre